Corset « Archéologie féminine », détail

Livre « Istorie, chroniques et anecdotes », détail

Livre « Si maintenant » visuel première page

Installation «  Garde corps, garde robes », détail

Corset « Archéologie féminine », détail

Volume « Feuilletage », détail

Livre « Historie, chroniques et anecdotes », détail

Livre « Conjugaison », détail

Petit panier enrubanné

Archives, détail

Et j’use et abuse
du même fuseau,
du même fuseau,
du même fuseau,
du même fuseau…

Et j’use et abuse
du même fuseau,

Le fil fait sa cour
et même l’amour
avec la pelote.
Nul n’est au courant
et c’est vrai pourtant
j’use et même abuse
de cela que j’use,
de cela que j’use,
de cela que j’use,
de cela que j’use,
du même fuseau…
Ah ! si l’apprenait
celui qui dévide
le fil si léger
de la trame…

Poèmes indiens

de Miguel Angel Asturias

Présentation

JE SUIS
Une drôle de mercière, marchande de morceaux de souvenirs, de bout de ficelles, d’échantillons d’histoires.
Une dentellière aux fuseaux de mémoire.
Amoureuse de boucles et bouclettes, de lacis, de lacets, de quelques épissures et autres rosettes, de mailles, de liasses et de rubans, j’attache, j’empile, je tricote, je plie et je nouds, je lie…
De quels liens s’agit-il ? Les liens du sang, les liens du cœur ? Quelle est la matière de la corde sensible qui se file entre mes doigts ?
Le rire, les pleurs et les soupirs… Ce qui nous lie et nous délie… Les uns, les unes aux autres…

LE FIL
Faut-il garder attaches, s’emmêler aux fils de la mémoire qui nous tiennent et nous assemblent ?

ARCHIVES
Fil de l’histoire, fil du temps, fil des pensées, fil à retordre, fil de l’eau ou fil des pages…

… IL ETAIT UNE FOIS.
De quoi tisser des vies et des histoires !

J’ai toujours été attirée par les surfaces souples qui habillent, protègent, contiennent. Sur le papier, sur les tissus, s’inscrivent, par la ligne ou le fil, des textes. Alors je m’attache à ces textes et à ces fils qui m’aident à comprendre le monde, pour être au monde et le donner à voir.
Ainsi la ligne, fil conducteur de l’écriture ; le fil, ligne conductrice des tissus, sont des liens entre le monde et nous, entre les êtres et leur pensée, entre l’ici et l’ailleurs, l’autrefois et l’aujourd’hui.